Si vous croyez à ces 4 mythes vous augmentez vos chances d’être gras et malade!

Je profite de cet article pour vous souhaiter à tous que 2017 soit la meilleure année de votre vie. En ce début d’année, vous le savez, c’est le temps des résolutions. Pour ma part, je trouve ça drôle jusqu’à un certain point mais je crois qu’il y a du bon. Je suis un fan des bonnes habitudes à longueur d’année, donc à vie, et n’allez pas croire que je me prive de tout, tout au long de l’année.  Par contre je m’assure de faire des choix judicieux et ce, surtout en ce qui concerne mon alimentation.

Je vous propose de clarifier 4 points importants si vous aspirez à être en meilleure santé mais tout en réussissant à perdre du gras!

 

Mythe 1 Toutes les calories sont équivalentes peu importe leur origine

Faux. Il y a les bonnes calories et il y a les mauvaises. Les aliments sains et non transformés entraînent une adaptation différente du corps versus celles qui proviennent d’aliments transformés par l’homme en industrie. Évidemment, le nombre de calories consommées influencera votre corps. Consommer trop de calories de bonne qualité n’aura certainement pas le même effet que consommer des calories de piètre qualité. Chaque aliment que vous mangez influence vos hormones. Entre autres, le sucre favorise le stockage de gras et stimule l’appétit alors que les protéines et les gras favorisent l’élimination des graisses. Ce qui est triste dans tout ça, c’est que l’industrie continue de nous bombarder de campagnes de marketing sur leurs fameux produits qui ne contiennent que “100 calories” par exemple et ce qui a pour effet de faire oublier aux consommateurs le fait que les produits ne contiennent pas les bons ingrédients.

Mythe 2 La génétique vous définit ainsi que votre santé

La génétique influence chaque individu c’est clair. Si vos parents souffrent de diabète vos probabilités d’en être atteint un jour sont plus élevées. En ce qui à trait à la perte de poids et la génétique, vous avez l’option d’utiliser les aliments comme outils pour votre santé dans le but d’éviter un maximum de problèmes liés à la génétique. Les gènes humains ont changé de 2 % en 20 000 ans. On compte environ 30-35 % d’obèses aux États-Unis et au Canada et on prévoit atteindre + de 50 %  d’ici 2050. Au cours des 200 dernières années, la consommation de sucre en kilo est passée de 5 kg  à 45 kg  par personne et les données sont similaires pour la farine. Ces doses importantes de sucre affectent grandement nos hormones et nous rendent gras et malade. Plusieurs facteurs contribuent à l’obésité mais la génétique ne fait certainement pas partie des causes primaires.

Mythe 3 On peut compenser une mauvaise alimentation par plus d’entraînement

Règle générale c’est faux! Prenons par exemple un trio au Mc Do classique Big Mac, frite et boisson gazeuse, la somme totale des calories tourne autour de 1200. C’est pratiquement 4 heures d’entraînement en salle ou encore courir un demi-marathon pour venir à bout d’un seul repas. En résumé, sans bouger, il est possible de perdre du gras et d’améliorer sa santé  uniquement en modifiant votre alimentation. Si vous modifiez la quantité d’activité physique mais que vous restez ancré dans de mauvaises habitudes alimentaires, vous n’obtiendrez pas de résultats. L’idéal est donc de faire une investigation sur vos habitudes alimentaires et d’augmenter, au besoin, la quantité d’activité physique. Ceci vous permettra d’obtenir les résultats souhaités en un temps record.

Mythe 4 Le gras vous rend gras

Encore une fois on se répète, le gras ne vous rend pas gras. C’est la consommation de trop grandes portions d’aliments de mauvaise qualité et l’inactivité qui vous rend gras. En fait, le gras est un des éléments les plus importants pour votre perte de poids puisqu’il a un effet sur votre métabolisme. Selon les études récentes, une alimentation riche en gras versus une alimentation riche en sucre avec une équivalence du nombre de calories démontre que les individus ayant une alimentation riche en gras brûlaient  300 calories de plus par jour que ceux ayant une alimentation riche en sucre. C’est l’équivalent de courir près d’une heure sans avoir à faire d’effort! Il est important de savoir que les bons gras, huile d’olive extra vierge, huile de coco biologique, huile d’avocat, beurre de noix et noix, sont la source d’énergie préférée de vos cellules. Il est important de bannir les gras transgéniques car il ne font pas partie des bons gras.

Maintenant que vous avez l’heure juste sur ces mythes, venez me rencontrer pour obtenir votre plan adapté et partez l’année du bon pied.

Soyez bien, votre entraîneur Yannic